CONSEIL D’ADMINISTRATION

Korto Reeves Williams
Korto Reeves Williams

Présidente du Conseil d’administration (Liberia)

Korto est Directrice de pays de ActionAid (AA) au Libéria. Elle a une longue expérience de travail sur les questions de développement et de reconstruction après le conflit au Libéria. Elle a eu de nombreuses expériences de travail à court

terme dans le domaine du développement et d’évaluation des programmes en République démocratique du Congo, au Kenya, au Burundi, en Sierra Leone et au Moyen-Orient (en Jordanie et en Palestine).
Avant de rejoindre ActionAid, elle a travaillé au sein d’une variété d’institutions de développement, y compris l’Agency for International Development des Etats-Unis, le Programme de développement des Nations Unies et la Fondation internationale pour l’éducation et d’entraide. Elle est un leader stratégique de la société civile au Libéria et elle travaille sur l’organisation des femmes sur les questions des droits des femmes, le féminisme, l’efficacité de l’aide et le développement de la jeunesse.
Ses recherches universitaires sur le féminisme au Libéria : Beyond Mass Action: A Study of Collective Organizing among Liberian Women Using Feminist Movement Perspectives (Au-delà des actions de masse : Une étude sur l’organisation collective des femmes libériennes en utilisant les perspectives du mouvement féministe) a fourni l’occasion de changer la dynamique du pouvoir et la construction de coalition au sein du mouvement des femmes et des populations clés au Libéria. En 2010, Korto a été une contributrice et rédactrice invitée de la revue en ligne Liberia Sea Breeze tout en mettant un accent particulier sur les droits des femmes. Elle a également été contributrice régulière de la revue de ActionAid International ; Common Cause et un livre: Voice, Power and Soul: A Portrait of African Feminists.
Korto est titulaire d’une maîtrise en développement durable de la School of International Training (maintenant SIT Graduate Institute) au Vermont, Etats-Unis; et d’un certificat en mobilisation des conseils d’administration sans but lucratif (formation des cadres de l’Université de Harvard, 2014).

Francoise Mukuku
Francoise Mukuku

Membres (DRC)

Françoise Mukuku est une militante des droits humains et consultante indépendante sur les questions des femmes et des minorités sexuelles. Elle a une expérience de 20 ans d’activisme. Elle est actuellement Directrice exécutive d’Amazone

Consultancy – une cabinet de justice de genre et de communications, basé à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC).
Françoise travaille principalement dans la Région des Grands Lacs (République démocratique du Congo, Burundi, Rwanda, Ouganda et Tanzanie) ainsi qu’en Afrique francophone (République centrafricaine (RCA), Tchad, Gabon, République du Congo, Bénin, Togo et Sénégal), où elle s’est spécialisée dans la recherche et la communication.
Dans son travail de consultance, Françoise a travaillé avec des organisations telles que Akina Mama wa Africa, APC, UHAI, la Commission économique pour l’Afrique et l’Université du Sussex au Royaume-Uni. Françoise est une militante engagée qui a fondé en 2001 SJS, un groupe inclusif des jeunes féministes en RDC. Régulièrement, elle organise des formations sur la santé et les droits sexuels et de reproduction, le pouvoir et la voix et se passionne en particulier sur les intersections qui existent entre le développement, les droits humains et la justice sociale.
Avant d’être une consultante indépendante, elle a travaillé pour des organisations de renommées comme Oxfam GB, la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en RDC (MONUC) et le Conseil international de la musique (CIM). Françoise a de bonnes connaissances linguistiques ; elle parle Lingala, Kiluba, Kibembe, Swahili, Français, Anglais et a une connaissance pratique de l’espagnol. Elle est titulaire d’un baccalauréat en droit public de la Université Protestante au Congo (2005) et une maîtrise de Mercure International (2012).
Françoise est un conteur qui aime voyager, lire les livres et les arts de la scène.

Ndana Bofu
Njoki Njoroge Njehu

Secrétaire du Conseil d’administration (Kenya)

Njoki est la Directrice de Solidarity Africa Network in Action et de Daughters of Mumbi Resource Center au Kenya. Avant cela, Njoki était la Directrice exécutive de 50 Years is Enough Network à

Washington DC.
Njoki est de nationalité kényane et a travaillé avec des groupes de femmes et le Greenbelt Movement au Kenya pour plus d’une décennie. Elle siège au Conseil d’administration de Quixote Center et de Jobs with Justice. Elle siège également au Comité de coordination de Grassroots Global Justice Alliance, qui a organisé et facilité la participation des organisations communautaires, des gens de couleur et des jeunes basées aux États-Unis aux Forums sociaux mondiaux de Porto Alegre, au Brésil en 2003 et à Mumbai, en Inde en 2004.
Elle est membre fondateur du Conseil international de coordination du Forum social mondial et le Forum social de l’Afrique
.

Ayanda P. Mngadi
Ayanda P. Mngadi

Trésorière du Conseil d’administration (Afrique du Sud)

Ayanda est actuellement une Directrice financière de One Acre Fund – une organisation qui fourni aux agriculteurs de subsistance dans neuf pays africains des services de financement, de distribution et de formation en agriculture et de ..

facilitation des marchés reposant sur l’actif dans le but de lutter contre .. l’une des questions principales de l’injustice sociale – la pauvreté.
Elle est comptable de formation et a été associée chez Ernst & Young Africa. Son expérience comprend des opérations de marchés de capitaux transfrontaliers, information financière, audit et comptabilité de gestion acquise lorsqu’elle vivait et travaillait à Londres, à New York et à Johannesburg. Ayanda a siégé à divers comités et conseils d’administration dont Initiative for Strategic Litigation in Africa ; Réseau Afrique et Caraïbes du KPMG UK ; GWN Multicultural et Equality Project South Africa. Elle se passionne de la construction d’un monde où l’inclusion, la diversité, l’équité et l’accessibilité sont la norme pour les femmes et les filles, à la fois personnellement et professionnellement.

Amel Gorani
Amel Gorani

Membres (Sudan)

Amel Gorani est une spécialiste en développement international avec un accent sur les pays en situations de conflit ou post-conflit. Amel est le Directrice du Center for Community and Civic Engagement (Centre

d’implication communautaire et civique) de Carleton College en Minnesota Avant de rejoindre Carleton, elle a été Coordonnatrice de l’inclusion pour le Centre for Humanitarian Dialogue (Centre pour le Dialogue humanitaire) – un organisme de médiation de paix basé en Suisse. Elle a également travaillé au sein des agences internationales de développement, des organismes sans but lucratif et des fondations philanthropiques en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis.Elle a travaillé comme Conseillère principale pour les groupes vulnérables et marginalisés à la Mission de l’USAID au Soudan et comme Agente de programme au Programme international pour les femmes des Fondations Open Society et au sein des programmes de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement pour la Somalie et le Soudan.
Elle a également occupé le poste de Directrice exécutive de Sudan Future Care – Amal Trust, une ONG qui travaille dans les zones touchées par la guerre dans l’est du Soudan. Amel a travaillé dans plusieurs pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, et surtout dans sont pays natal, le Soudan, et dans les pays de la Corne de l’Afrique. Ses travaux ont porté sur la paix et la sécurité, l’implication politique, la justice sociale et les droits de la femme. Elle a également travaillé sur la migration, l’intégration et les questions de lutte contre les discriminations, surtout en Suède où elle a vécu pendant de nombreuses années.

Ndanatsei
Ndanatsei Bofu-Tawamba

Membre d’office (Zimbabwe)

Ndana Bofu-Tawamba, une citoyenne africaine fière et de nationalité zimbabwéenne, est la PDG et la Directrice exécutive de UAF-Africa. Ndana apporte au mouvement des femmes une appréciation sophistiquée de l’architecture

philanthropique mondiale, des récits à multiples facettes des succès et défis du leadership des femmes et une réalité vécue caractérisée par une injustice entre les sexes, le courage, un travail acharné, et des réalisations remarquables. Avant de rejoindre UAF-Africa, Ndana était responsable du Bureau de l’ONU Femmes au Zimbabwe, où elle a dirigé l’exécution des projets de plusieurs millions de dollars financés par la Communauté européenne, le Département pour le développement international du Royaume-Uni (DFID) et le Programme d’appui au genre de l’Agence danoise de développement international (DANIDA).
Elle a enseigné à l’Université des femmes en Afrique; elle a été conférencière invitée et conférencière à plusieurs institutions pour parler du leadership des femmes en Afrique, les nouvelles frontières de la philanthropie, le lien entre le VIH & sida, l’Ebola, le genre et les conflits ; la Psychologie de la femme comme une discipline intellectuelle, ainsi que sur les femmes, la paix, la sécurité et la justice.

Ndana a suivi la formation des cadres en leadership de INSEAD Business School, à Fontainebleau en France et au Singapour. Elle est titulaire d’une maîtrise en études de femmes à l’Université de Lancaster, au Royaume-Uni ; et d’une licence en phycologie sociale de l’université de Zimbabwe et d’un diplôme en gestion du personnel. Ndana siège au Conseil du Réseau international des Fonds des femmes, au Mexique. Son travail au sein de UAF-Africa, du Mouvement mondial des femmes, de l’ONU, des universités, et des missions régionales de consultance lui a donné l’occasion de voyager beaucoup en Afrique et à travers le monde, et par conséquent l’a permise de combiner son engagement à la justice sociale avec une opportunité d’explorer davantage les réalités des femmes et filles à travers le monde.